Le Marché Saoudien De La Construction Est Propice Aux Opportunités

Construction

Des projets de plus de 250 milliards de dollars sont en préparation en Arabie saoudite, prouvant ainsi que le Royaume a le plus grand potentiel de croissance dans le secteur de la construction de la région, selon un nouveau rapport publié par Meed.

Malgré les inquiétudes sur la croissance de l’industrie en 2016, Riyad est en train de mettre en place une stratégie pour mener des projets de construction majeurs financés et construits par le secteur privé.

«Malgré les défis auxquels nous avons dû faire face ces deux dernières années suite à la baisse des prix du pétrole, l’Arabie saoudite reste le plus grand et le plus important marché de la région du Moyen-Orient», a commenté Richard Thompson, directeur de la rédaction de Meed.

Les Partenariats Entre Les Secteurs Publics et Privés Au Coeur De l’Industrie De La Construction Dans Les Années à Venir

Quatre partenariats pour la construction d’un aéroport ont déjà été annoncés et le gouvernement saoudien a pour objectif de privatiser complètement tous ses aéroports d’ici 2020.

Une autre industrie majeure se dirige vers un modèle de privatisation, celle de la santé. Le ministère saoudien de la Santé cherche à construire environ 3 000 centres de santé dans le Royaume, ce qui devrait encourager les contrats avec des entreprises privées pour accélérer les travaux de construction.

De plus, les investissements dans le secteur de la communication en Arabie saoudite devraient atteindre 675 milliards de dollars en 2017 du fait de l’augmentation des investissements publics et privés.

Malgré les défis, certaines constructions ont débuté. En août 2016, les travaux ont commencé pour bâtir un complexe de gaz industriel d’une valeur de 2,1 milliards de dollars pour la société Saudi Aramco.

Le Royaume a prouvé qu’il prenait au sérieux l’augmentation des partenariats publics-privés et cette ambition se reflète dans le potentiel énorme du secteur de la construction dans le pays. En plus de projets nationaux, le gouvernement saoudien cherche à créer des partenariats qui lui permettront de compléter, améliorer et relier ses infrastructures au-delà de ses frontières, en renforçant sa position de carrefour sur trois continents.

Lire la suite sur The National.